Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé lundi 20 avril 2020, la mise à disposition d’un fonds COVID-19 de $40 millions pour soutenir les agriculteurs ruraux des pays pauvres.

Dans un communiqué de presse transmis à notre rédaction, l’agence onusienne souligne que ce fonds vise à atténuer les répercussions de la pandémie sur la production alimentaire, l’accès aux marchés et l’emploi en milieu rural. Aussi, il devrait aider les agriculteurs et les communautés rurales à continuer de produire et de vendre des denrées alimentaires. C’est pourquoi, d’ores et déjà, le FIDA a lancé un appel ‘’urgent pour obtenir des fonds supplémentaires’’.

Le Président du Fonds Gilbert F. Houngbo  a déclaré : “Nous devons agir dès maintenant pour éviter que cette crise sanitaire ne devienne une crise alimentaire ».

Sinon, estime-t-il, « les retombées de la pandémie de COVID-19 pourraient plonger davantage encore les familles rurales dans la pauvreté, la faim et le désespoir, ce qui constituerait une véritable menace pour la prospérité et la stabilité mondiales. Il faut prendre des mesures immédiates et donner aux populations rurales les moyens de s’adapter et de se relever plus rapidement, de façon à éviter une crise humanitaire de plus grande ampleur. »

L’agence agricole signale  qu’un ralentissement économique dans les zones rurales pourrait accroître l’instabilité, en particulier dans les États fragiles. C’est pourquoi elle appelle à une réaction maintenant.

« Les interventions menées en réponse à la pandémie offrent l’occasion de reconstruire des systèmes alimentaires mondiaux plus durables et plus inclusifs, et de renforcer la résilience des populations rurales face aux crises, qu’elles soient sanitaires, climatiques ou liées à des conflits », a précisé Gilbert F. Houngbo.

Pour plus d’informations téléchargez le communiqué

Par Mamadou Aliou Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =