Projet de chemin de fer Santou-Dapilon: L’étude d’impact environnemental approuvée

0
534

SMB-Winning- L’étude d’impact environnemental et social du consortium SMB-Winning, pour le projet de construction du chemin de fer Santou-Dapilon a été présentée et validée, le jeudi 9 janvier à Conakry. Long de 130 kilomètres, cette ligne ferroviaire va se situer dans un corridor partant de Santou dans la préfecture de Télémélé, en passant par Boffa pour aboutir au port de Dapilon à Boké.

L’étude a été validée lors d’une séance de présentation devant des acteurs concernés de la société civile, des ministères de l’environnement et de l’administration du territoire.

Le Directeur général de la Société Minière de Boké (SMB), Frederic Bouzigues s’est réjoui du cap franchit et déclare que la prochaine étape sera « l’élaboration d’un plan de gestion environnementale et sociale qui va  nous permettre de faire, dans un premier temps, l’ensemble du monitoring, du suivi-évaluation de l’ensemble des impacts des travaux. Dans un second temps, les impacts pendant les phases de production et d’utilisation du chemin de fer».

De son côté, le directeur du Bureau guinéen d’étude et d’évaluation environnementale, Sidiki Condé rappelle que « le contenu du rapport a été préparé par un bureau d’étude de droit guinéen. On a regardé le fond et on a formulé nos observations en tenant compte du code de l’environnement et de ses textes d’application ».

Pour les recommandations formulées de part et d’autre, le numéro un de la SMB a promis de les prendre en compte « afin de bâtir un plan de gestion efficace ».

Alhouseny Dabo, le directeur des opérations du cabinet SEES qui a réalisé l’étude, souligne qu’on ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs. «Un projet d’une telle envergure ne peut pas être sans impacts. Ce que nous avons fait, c’est de chercher à orienter la société sur ce qu’il faut faire pour minimiser les impacts», mentionne-t-il. L’un des atouts de ce projet est qu’il n’y a aucune tête de source d’eau le long du tracé.

Faut-il noter que la mise en exploitation du chemin de fer permettra à la SMB de transporter une  capacité de 30 millions de tonnes de bauxite par an pour conforter la position de la Guinée sur le marché international de la bauxite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
30 + 22 =