La fondation Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) a procédé ce mercredi 8 juillet à Conakry, à la remise d’un don de matériel de protection et d’hygiène. D’une valeur de 50 mille dollars US, ces kits sont destinés au centre de traitement épidémiologique (CTE) de Donka et celui de Nongo.

Une séance de remise a été organisée à l’hôpital de Donka en présence du staff du bureau d’Osiwa Guinée et des autorités sanitaires.

La responsable administrative et financière de l’institution a déclaré : « A travers ce don, OSIWA a voulu faire un geste pour la riposte contre le Covid-19. C’est ainsi que nous avons mobilisé des fonds ».

Viviane Mbombo Kanyatsi, RAF OSIWA Guinée

Mme Viviane Mbombo Kanyatsi ajoute : « rien que pour la Guinée, la fondation a mobilisé plus de 300.000 dollars pour appuyer des organisations de la société civile. Le bureau OSIWA Guinée a mobilisé 50.000 dollars pour acheter des équipements ».

Ces kits sont composés de 1 500 masques N95, 1 500 masques FFP2, 8 000 masques disposables, 600 boites de gèles de 500 ml, 450 visières de protection et 400 combinaisons de protection avec capuche.

La directrice de l’hôpital national Donka, Hadja Fatou Sikhé Camara, a salué le geste de la fondation. Elle assure que ce don  est l’expression de la solidarité de OSIWA avec le peuple de Guinée dans la riposte contre la pandémie de Covid-19. « Ce don serra utilisé judicieusement aussi bien pour le personnel de santé de l’hôpital national en tant que tel, mais pour le personnel du CTE d’ici et pour celui de Nongo », a promis Mme Sikhé.

La directrice de l’hôpital national Donka, Hadja Fatou Sikhé Camara et l’Administrateur du centre de Donka, le Dr Sékou Ditinn Cissé

« Ce geste vient à point nommé », a poursuivi l’Administrateur du centre de Donka, le Dr Sékou Ditinn Cissé.  « Si OSIWA nous a envoyé du matériel de protection, ça veut dire que la fondation veut que nous restions en bonne santé pour continuer la prise en charge des malades »,  Selon souligne le Dr Cissé.

Selon lui, « la principale lutte que mène de nos jours le monde entier, c’est contre la pandémie de coronavirus. Les personnes qui sont en première ligne du combat, ce sont les travailleurs de la santé qui sont en contact direct avec les malades. Et pour bien travailler, il faut être en bonne santé. Pour ne pas tomber malade, il faut être bien protégé».

Selon l’agence nationale de la sécurité sanitaire, à la date du 07 juillet 2020, le pays totalise 5697 cas confirmés, 4577 guéris et 34 décès.

 Mamadou Aliou Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =